Alphonse, vêtement enfant bio, vêtement bébé bio fabriqués en France - Vetements bio Alphonse



Alphonse > Blog

Les derniers articles parus sur le blog

L'écologie à tout prix


Catégorie > Equitable et bio

A l'heure où s'est réuni à Copenhague, le sommet de l'ONU, pour donner un avenir climatique au monde, on dirait bien que la conscience mondiale prend forme et dessine un futur un peu plus prometteur, avec des engagements politiques limitant le réchauffement de la planète.
On parle des responsables, on accuse les pays industrialisés et leurs émissions de gaz à effet de serre, qui sans équivoque, fait des ravages qui ne sont plus à prouver, fonte des glaces, montées des eaux, tempêtes et autres catastrophes climatiques...

Soyons écolo !

L'accord de Copenhague vise à reconstruire un monde plus que jamais fragile et meurtrit.
Il veut soutenir financièrement et techniquement les pays les plus vulnérables à développer des infrastructures qui soient respectueuses de l'environnement mais aussi à lutter contre la famine et le manque d'eau et éviter  l'exode de ces habitants qui seront, dans quelques années, poussés à fuir pour survivre.

On sait que les trois plus grands émetteurs de gaz à effet de serre sont la Chine, l'Union européenne et les États-Unis, suivis de près pas l'Inde et la Russie, le verdict est sans appel, ces pays doivent prendre des mesures pour éviter la catastrophe mais comme tous le monde le sait les enjeux économiques sont tels qu'ils négocient sans relâche et ne s'avouent pas coupable.
Comme si nous avions le choix ?

Aujourd'hui pour éviter le pire, tous ces pays doivent prendre des mesures et s'y tenir, sans exception.
A nous aussi d'agir chaque jour, à la maison, au bureau, à l'école, sur les routes, sur les plages, à nous de limiter la casse à force de petits efforts qui deviendront nouvelles habitudes, chaque goutte d'eau constitue l'océan, nous sommes tous acteurs et responsables de ces changements.

En construisant des habitat plus sains, en n'utilisant moins la voiture, en mangeant moins de viande, on ralentit le processus d'émission de gaz à effet de serre et on protège la couche d'ozone.
En regardant ce que l'on achète, on décide d'un avenir meilleur, on oblige les industriels à revoir leur politique et à respecter notre environnement et celui de nos enfants.


Tout cela est possible, des entreprises l'ont prouvé, le biologique et l'éthique sont au coeur du développement économique avec des opportunités considérables puisqu'il faut tout repenser.


Agir est le maître mot aujourd'hui, il faut croire en un changement radical et porter les nouveaux projets comme les éco-quartiers et l'économie d'énergie grâce aux énergies renouvelables.

Toitures en panneaux photovoltaïques, une meilleure gestion de l'eau dont la récupération de l'eau de pluie et le traitement écologique des eaux usées, une diminution et un tri complet des déchets, l'utilisation de matériaux de construction locaux et écologique, un urbanisme ou la voiture ne règne pas, en réduisant les émissions de gaz à effet de serre, en réduisant les bruits et leur pollution sonore, en ouvrant davantage les habitations sur la végétation. Une tout autre qualité de vie des citoyens visant à limiter le stress de la vie urbaine, rester en bonne santé et préserver notre bien le plus précieux, la terre.

Ces éco-quartiers participent à l'attractivité économique en proposant des emplois et en favorisant le développement de nouvelles activités professionnelles.

Il faut aussi se diriger vers une alimentation plus saine, trier et recycler le plus possible, laver le linge avec des lessives sans phosphate, consommer moins et biologique et ne pas crier à chaque fois qu'il faut faire un effort ou se priver d'un petit quelque chose ! C'est bien d'être un éco-citoyen !

Un avenir plus vert pour nos petits



Commerce équitable et culture biologique


Catégorie > Equitable et bio

Nous sommes de plus en plus sensibles aux valeurs que représentent le commerce équitable.
En effet, les consommateurs français et européens se tournent davantage vers la qualité et regardent quel type d'échange marchand se cache derrière les marques qu'ils achètent.

Le commerce équitable vise à respecter l'ensemble des entreprises concernées par la fabrication d'un produit, il s'assure que les prix d'achat de matières premières ou de produits fini restent stables et équitables pour que personne ne soit lésé.
Il impose des règles de commerce basées sur l'échange et le respect mutuel visant à une meilleure équité du commerce mondial.
C'est ainsi que dans les pays en développement se regroupent sous forme d'associations ou de coopératives et  laisse aux petits producteurs la possibilité de commercialiser leur production.
Pas question, évidemment de faire travailler les enfants ou d'imposer un rythme de travail trop dur aux employés.

C'est une démarche qui s'inscrit dans le développement durable, tant sur le plan social que sur le plan environnemental.
En achetant équitablement ces produits, on améliore les conditions de travail de ces producteurs, en luttant pour le respect de tous,  l'alphabétisation, l'école pour tous les enfants, le reconnaissance des femmes, création d'une convention collective, droit aux congés...
Ce commerce aide au développement économique et social des pays émergent, il oeuvre aussi  à se préoccuper du caractère écologique en respectant la charte de l'agriculture biologique et tout ceci ne pourrait se faire sans le soutien des consommateurs.

Différents labels existent comme Max Havelaar, né au Pays-bas en 1988, il s'assure que le commerce soit » équitable », de la matière première jusqu'aux consommateurs.
Dans le domaine du textile, le coton biologique est une vraie source de création, il est plus doux, plus souple et beaucoup moins allergène que le coton récolté de manière conventionnelle.
Il faut savoir que la culture du coton est une des plus polluante aujourd'hui sur terre.
Il est essentiel de favoriser et de soutenir la culture bio de ces fleurs, sans pesticides, sans éléments toxiques pour le sol et pour les familles qui travaillent sur leurs récoltes.

Chez Alphonse, nous avons une approche similaire, mais locale. En effet, nous partageons ces valeurs, et nous privilégions une production locale dans un pays où le droit du travail est respecté : la France. Donc nous permettons à des entreprises françaises de continuer leur activité, nous leur permettons de faire valoir leurs compétences et leur savoir-faire, ce qui a pour résultat des vêtements pour enfants d'une grande qualité, moins de pollution, et un espoir de continuer à avoir des activités industrielles en France.

C'est une véritable aventure  dans laquelle tous les consommateurs ont un rôle à jouer !



Alphonse et sa petite entreprise


Catégorie > Actualités Alphonse

Alphonse®, c'est d'abord la volonté de bien faire et de ne pas se plier aux exigences économiques.
Alphonse® est têtu et se heurte à l'évidence, il est idéaliste et rêve d'un monde meilleur, ainsi, les pieds sur terre et la tête dans les étoiles, il se rebelle et se confronte à la dure réalité du marché, sans baisser les bras, il est la bête noire des pollueurs mais il s'en moque, il fonce !

Il a une volonté hors du commun qui s'articule autour de deux grandes idées et de plusieurs envies.

Nous allons vous expliquer dans ce résumé, le fonctionnement d'Alphonse® mais aussi comment est fabriqué un vêtement et tout le parcours qu'il fait avant de se poser bien au chaud, sur le dos de bébé.

Ecologie, fabrication et commerce équitable

Tout d'abord à travers une dimension écologique, notre marque s'inscrit dans l'air du temps et promeut une matière première de qualité, un coton récolté en Turquie, certifié issu de l'agriculture biologique, ainsi les familles récoltant les fleurs ne respirent pas d'insecticides et ne polluent pas leur village.
Il est ensuite envoyé puis tissé en France.


Label Oeko-texNous avons décidé de choisir nos collaborateurs dans une seule et même région, pour éviter le plus possible de transport, donc de pollution, c'est ainsi que toute notre collection est tissée, teinte, coupée, fabriquée et décorée en Champagne, région reconnue pour sa spécialité dans la maille et le jersey.
Nous pensons que notre pays est fort de dizaines d'années d'expérience dans le domaine du textile et que toutes ces usines sont un pôle essentiel d'emploi pour nos régions.
Pas question de travailler dans de mauvaises conditions ou d'exploiter les enfants, nous avons des lois dans notre pays qui protègent les salariés et c'est très bien comme ça. C'est pour nous une autre image du commerce équitable.

Après avoir été tissé, notre textile est teint avec des encres certifiées ŒKO-TEX Standard 100, qui est un label reconnu pour être l'un des plus exigents en matière d'environnement et de santé.
Ces ennoblissements que nous apportons à nos tissus sont de grande qualité, ainsi pas de couleurs qui dégorgent dans la machine ou qui passent au premier lavage.
Cette exigence en matière de qualité est animée par la volonté de moins jeter et de garder les vêtements pour les petits frères et sœurs ou de les offrir à des œuvres.

Nos rouleaux de tissu partent ensuite dans une usine de confection, à quelques minutes de là, ou ils vont être coupés au fil de nos patronages, puis vont encore voyager, cette fois pour les décors, afin d'y ajouter broderies ou sérigraphies, c'est le travail de l'imprimeur et du brodeur.
Etape phare de la réussite d'un produit, nous avons privilégié les impressions à l'encre à l'eau et les broderies.

De là ils retournent dans l'usine de confection où les morceaux de vêtements vont être assemblés à la machine, les pressions et les autres garnitures vont être posées.
Le vêtement est monté, il est passé dans 6, 7 ou 8 entreprises, il a fait travailler plusieurs dizaines de personnes et a nécessité beaucoup de matériel professionnel, de temps et de savoir-faire.
C'est une notion que l'on a un peu perdue à cause de l'économie d'échelle et surtout la délocalisation mais le travail vaut de l'argent (il a une véritable valeur), un vêtement vaut donc lui même de l'argent.

Une production locale, un résultat de qualité

Travailler français est la deuxième de nos deux grandes priorités, elle est la dimension éthique de notre marque.
Il est vrai que le travail bien fait est coûteux et malheureusement pas encore à portée de toutes les bourses, mais nous pensons qu'il vaut mieux consommer moins mais bien.

Nous avons travaillé pour cette collection des matières extensibles et douces, comme la côte, le jersey, le molleton, dans un souci de confort et de liberté de mouvement de l'enfant.
Ceux sont des textiles qui se lavent et qui sèchent facilement, dans un souci de confort pour papa et maman cette fois.

Parallèlement et de manière tout à fait logique avec notre concept nous nous engageons à ne jamais utiliser de vraies fourrures dans nos collections.










Copyright ©Alphonse S.A.R.L. 2008 - 2017 | Mentions légales | Conditions Générales de vente | Contact | Partenaires
Déclaration CNIL N° 1389222